06 novembre 2011

A Saint Martin des champs

   Ce dimanche 6 novembre.Ce matin, ces listes d'adresses de nouveau introuvables. Recherches vaines. Perte de temps.Déjeuné à Saint Quentin sur le Homme. Des langoustines, des coquilles Saint-Jacques, une poire au chocolat. Quelques verres de Sancerre.Match de football, Saint André des champs face à Saint Poix. "Allez les gars , on cadre mieux ses tirs".De retour à la maison, j'ai corrigé mes premières copies d'Histoire en langue anglaise.Le livre du jour, "un barrage contre le Pacifique" de Marguerite Duras, que je relie... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 23:17 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 mars 2011

Méprise

Drôle de rencontre… Au retour de la randonnée,  nous étions assis à la terrasse d’un café de Villard de Lans, à prendre les derniers rayons du soleil en buvant une bière, lorsque j’aperçus une collègue d’EPS qui marchait sur le trottoir. Je me levai d’un bond et courus vers elle. « Alors, tu es là toi aussi ? Comment ça va ? » Je l’embrassai en bousculant ses lunettes et je commençai une conversation enjouée. Pourtant quelque chose semblait retenir "ma" collègue et je compris enfin que la femme que... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 18:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 janvier 2011

couple qui se sépare

Quand ceux qui nous sont chers se séparent, quand l'annonce nous est donnée sans qu'on ait vu venir les choses... on reste interdit, peiné, vaguement gêné  aussi car ces séparations nous renvoient à la fragilité de nos propres unions...
Posté par chaque homme à 21:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juillet 2010

soirée berlinois 1'

J'ai omis de rapporter un incident ridicule dont je fus le témoin et la victime. Comme j'attendais l'arrivée du tram hier soir, une adolescente vint me demander un mouchoir pour s'essuyer les yeux.  Elle pleurait. Je lui tendis un paquet de "kleenex". Quelle ne fut pas ma surprise de voir la fille au lieu de se saisir des mouchoirs se jeter dans mes bras et pleurer bruyamment en m'entourant la taille. Je desserai non sans mal l'étreinte et lui demandai la raison de son chagrin. Je crus comprendre, entre deux hoquets,... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juillet 2010

Soirée berlinoise, 1

Dispute ce soir dans le M5. J'aperçois depuis le quai deux quinquagénaires se menacer en levant les bras. Le tram emporte leur querelle loin de nous... J'ai envie d'écouter de la musique dans un club berlinois. Je m'en vais seul.  Il est minuit passé de quelques minutes sur l'Alex. Je réalise qu'il est trop tard pour rejoindre une boîte à l'autre bout de la ville. Je bois un dernier verre dans un bar. Un gars de l'Est m'accoste et vient trinquer avec moi. Nos lourdes chopes de bière se heurtent sur le comptoir. Il s'appelle... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 23:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juillet 2010

So schmeckt Berlin, arrivée à Berlin (2)

L'autocar nous dépose à Alexander Platz, lieu si mythique que j'ai peine à croire d'être là ce soir. Il pleut. On entend de la musique techno venir des grands immeubles. Nous traversons la gare, demandons notre chemin à des passants qui nous orientent vers un quai. Je me retourne, lève les yeux et reconnais la fameuse tour de la télévision. Choc. J'aime passionément voir en vrai ce que j'ai regardé sur des livres pendant  tant d'années. "Der gelbe Zug kommt". Nous montons dans le tramway M4. La rame fait un coude,... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 03:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 avril 2010

Laurent Mauvignier, Des Hommes (4)

Quelle vision Laurent Mauvignier donne-t-il des hommes? La question m'intéresse doublement, par ce que je suis un homme et par ce que j'aime les hommes! Les corps des hommes jeunes, celui-là, "son étrange maigreur et sa pâleur, sa fine moustache noire au-dessus des lèvres, cette sorte de duvet, très fin comme une ombre, qu'il taille aux ciseaux tous les jours" Le corps des hommes mûrs, lourd et fatigué, cette main épaisse revenue caresser les moustaches grises et jaunes, drues, "pour les coiffer, les plaquer... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 09:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 avril 2010

De passage à Bordeaux

Ce matin nous sommes retournés à la gare d'Hendaye, toujours noire de monde. Plus de place dans les trains avant jeudi!  Un autocar supplémentaire est annoncé, il nous emmènera jusqu'à Bordeaux! Quand le bus est arrivé, il  y a eu un mouvement de foule incroyable. Des gens étaient prêts à en venir aux mains pour monter les premiers. Scène pitoyable de chacun pour soi! Nous restions à l'arrière navrés par ce spectacle. Heureusement une employée de la SNCF avec beaucoup de sang froid a ramené le calme. Nous avons même pu... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 14:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 avril 2010

Réveil à Hendaye. Pourquoi suis-je moi?

Quand nous nous sommes éveillés, il faisait grand jour. J'ai dormi en short de football comme il m'arrive souvent. J'aime le contact sur la peau de ces grandes culottes du stade, le cordon noué sur le ventre, le polyamide satiné aux couleurs d'une équipe, cette fois les bleus. J'ai caressé dans mes réveils le petit coq brodé. J'ai pris une photo de moi dans cette tenue, non par coquetterie car j'ai beaucoup maigri ces derniers mois. Il faudra que je reprenne des muscles.  Non, ce qui m'importe c'est de savoir qui je suis.... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 10:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 avril 2010

Nuit à Hendaye

Nous avons dormi dans un hôtel à la sortie d'Hendaye. La veille, nous étions arrivés à Irun dans la soirée. Nous voulions marcher et nous avons rejoint la frontière à pied. Nous avons longé la Bidassoa. Ce qui a nettement rallongé la marche. Il faisait doux et nous étions heureux. Quand nous sommes arrivés à 23h, la gare d'Hendaye était noire de monde. La frontière basque était devenue le goulet d'étranglement des voyageurs déroutés. Nous nous sommes interposés entre des touristes irascibles et le chef de gare pris à partie au... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 09:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]