Chaque homme dans sa nuit

06 janvier 2013

Of mice and men

OfMice-Men_680Ce samedi 5 janvier à Dinard. Je retrouve des amis pour qui l'année 2012 n'a pas été heureuse. Nous allons faire un tour en ville, puis nous marchons de la pointe de la Malouine jusqu'à la plage de Saint Enogat. Un ferry revient d'Angleterre. Pas de soleil.

Christophe cuisine toujours aussi bien.

Je rentre à 22h30 à Longueville. Je suis heureux de retrouver la maison.

J'ai acheté dans une librairie de Dinard "of Mice and Men" en anglais. Je lis au lit le premier chapitre. On nous avait fait étudier "des souris et des hommes" en classe de seconde. Je suis plus ému qu'à 16 ans par cette amitié faite de solitude entre George et Lenie: " Guys like us that work on ranches are the loniest guys in the world..."
 — à Dinard.

Posté par chaque homme à 22:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,


02 janvier 2013

De Luc à Platon

 

Aujourd'hui dans Luc, les tentations du Christ: la première est liée à la faim (aux désirs vitaux), la deuxième est politique, la troisième est religieuse. Qui sait si cette dernière ne fut pas plus rude pour Jésus? 

Ce matin à l'hôpital. J'aime beaucoup le médecin chef qui me suit. Il me redonne courage.

Cet après-midi, enterrement de Marie-Annick de Plélan, une femme généreuse dont la voix était associée dans mon enfance à des jeux dans une scierie aux abords de Brocéliande.

Ce soir, comme je sens le chagrin se lever de nouveau, j'ouvre une des Pléiades qu'on m'a offertes à Noël, et lis dans le merveilleux parfum de cette collection de prestige, l'Apologie de Socrate. Le Socrate décrit par Platon provoque ses juges avec une ironie qui n'a pu que le desservir. Mais quelle intelligence! "Le plus sage des hommes" avait dit l'oracle de Delphes. — à Rennes.

 

 

 

Platon, apologie de socrate

Posté par chaque homme à 22:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 décembre 2012


edouard martin

 

Le plus beau visage de la CFDT, Edouard Martin, le visage du courage et de l'intégrité, le visage hélas d'une certaine trahison du gouvernement. Avons-nous élu René Coty? Je ne regrette pas en tout cas mon choix de Martine Aubry aux primaires.

Posté par chaque homme à 14:37 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Au temps des AS


EDELWEIS_ouverture-2712f

Trop fatigué ce soir pour lire un roman, j'ai ouvert une BD, le pilote à l'Edelweiss. Je regarde longuement ces planches au trait précis dessinées par Romain Hugault. L'histoire se passe en 1917 au dessus du chemin des dames. La reconstitution des tranchées, du char Schneider, de l'artillerie me semble très soignée. Les combats aériens sont spectaculaires...

Posté par chaque homme à 08:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 décembre 2012

Lire la Bible sur un bras de footballeur

"Dominus regit me et nihil mihi deerit". Psaume 23:1



J'ai lu ce verset de la Vulgate sur le bras d'un footballeur, Olivier Giroud attaquant à l'Arsenal. Pour la deuxième partie du verset,  on ne se fait pas trop de soucis...
Dans l'Equipe, Giroud commente la maxime prêtée à Arsenal: "le jeu dépasse l'enjeu". Il explique que ce club a la culture du jeu de passes. L'offensive part de l'arrière et le ballon met beaucoup de temps à arriver à l'attaquant...

giroud17

Posté par chaque homme à 23:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


12 décembre 2012

Chantier interrompu

esdras-p3Dimanche 9 décembre, J'ai passé une bonne journée avec ma mère, ma soeur et Philippe même si la souffrance est là et s'insinue à table, sur la plage, dans un magasin... 
J'ai donné une prédication au culte sur l'interruption de la construct

ion du temple à Jérusalem. (Esdras 4). En voici quelques extraits:
« C’est à nous seuls de bâtir pour le Seigneur YHWH ». Le danger est ici de vouloir comme ces déportés s’autoproclamer les seuls bâtisseurs et de ne pas juger les autres dignes de venir sur le chantier. Le danger nous guette aussi. Chaque Eglise, chaque religion est tentée de se voir au nom de sa lecture de l’Evangile comme seule dépositaire de la foi et comme seule habilitée à construire l’Eglise. Ce serait une grave erreur de dire : nous ne bâtirons pas avec les frères et sœurs évangéliques ou avec les frères et sœurs catholiques. L’argument des déportés d’ailleurs ne repose pas même sur Dieu mais s’abrite derrière Cyrus. « C’est à nous que Cyrus a dit de bâtir le temple ». Là est un autre danger des Eglises : chercher la caution du politique…

Posté par chaque homme à 22:44 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

11 décembre 2012

"Un jour la jeunesse viendra frapper à ma porte".

Apollon

Ce vendredi 7 décembre, longue journée de travail qui s'achève par une rencontre avec les parents des élèves de seconde.
Je repense à la pièce de théâtre vue avant-hier à l'Archipel.
"Un jour la jeunesse viendra frapper à ma porte" s'écrie ...
Solness. Cette jeunesse vue comme une menace quand la nouvelle génération vous pousse vers la sortie, quand elle vient vous demander des comptes lorsque vous lui avez promis un royaume.
Théognis de Mégare maudit également jeunesse et vieillesse, "l'une par ce qu'elle s'approche, l'autre par ce qu'elle s'éloigne"...
J'ai pris cette photographie à Délos, au temps de mon bonheur.
Afficher la suite
— à Δelos.

Posté par chaque homme à 22:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 décembre 2012

Théognis, ou la morale triste d'un conservateur

théognis

Παντων  μεν μη φυναι  επιχθονιοισιν αριστον μηδ εσιδειν  αυϒας  οξέος ηελιου

Jeudi 6 décembre,  au lycée puis au domicile d'amis, je lis les cinq cents premiers vers des élégies de Théognis, traduction en regard du texte grec.

Théognis vit au VIème siècle avant notre ère, dans une cité grecque, Mégare, située dans l’isthme corinthien.

Théognis est aigri par les bouleversements sociaux de la fin du VIème siècle : dans sa cité « en travail », artisans, commerçants investissent le pouvoir.

Lui, l’aristocrate, délivre à un jeune noble Cyrnos, ses conseils un peu hautains. Dans son esprit « bons » et « puissants » sont synonymes, de même que « méchants » et  « peuple ». Aujourd’hui la démocratie est toujours susceptible de dérive aristocratique quand le mérite est donné aux héritiers, quand se ferment les corps représentatifs…

Conservateur dans l’âme, Théocrite a une morale un peu désespérante :

-peur panique de l’hybris, la démesure.

-suspicion envers les amis.

Je retiens ces vers tristes :

 « Hormis l’argent, on se lasse de toute chose (sic !) »

« ne fonde jamais d’espérance  sur celui qui part, au retour il n’est plus le même homme » 

Posté par chaque homme à 16:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 novembre 2012

Haute Savoie contre Bretagne

erding_rennes_evian_479807237Ce samedi soir 24 octobre, Philippe m'offre un billet pour aller voir Rennes-Evian.

Assis dans la tribune côté route de Lorient, je grelotte en suivant du regard les joueurs du stade rennais à la peine face aux footballeurs d'Evian. Le pullover sous le blouson de cuir est trop léger pour affronter cette fraîche tempête qui s'est levée ce soir sur la Bretagne et la pluie tourbillone sur le stade. Quelques centres intéressants, des ballons parfois joliment maîtisés de Pitroipa, l'ardeur de Boye. Cependant les Rennais ne trouvent ni de liaison, ni de solution et Evian finit par marquer.

 

Posté par chaque homme à 20:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 novembre 2012

Léviathan

Léviathan‎"Jusqu'à la mort on appartient à ceux qu'on a aimés". Julien Green, Léviathan, Pléiade 1, p 665.
Je me réveille, angoissé, dans ma chambre de Rennes. Le lit à côté est vide. Pas de livre posé sur le sol, pas de montre. Je commence à souffrir.
Je relis Leviathan, le roman de Julien Green. Le style un peu désuet n'enlève rien à la limpidité des phrases. C'est l'histoire d'un homme, Guéret, dans une petite ville de province, poussé par le désir vers une jeune fille complaisante envers les vieux messieurs, afin de leur soutirer pour sa patronne quelques informations.
Julien Green analyse finement les obsessions, les passions tristes que génère l'ennui. il sait aussi admirablement rendre compte de l'étrange beauté de notre monde.

Posté par chaque homme à 07:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]