09 mars 2011

True Grit

Après le western gay de Brokeback mountain, voici le western féministe de True Grit. Les frères Coen ont filmé une histoire violente et cocasse. Le film a la rudesse de l'Ancien Testament. D'ailleurs les références scripturaires abondent. Une très jeune femme au caractère dur comme un éperon de cow boy part avec un marshall et un ranger texan à la recherche du meurtrier de son père... Certaines scènes sont savoureuses, comme cette joute verbale entre l'adolescente et un marchand de chevaux. D'autres moments sont d'une grande... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 22:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 janvier 2011

to or not to be, Lubitsch

Le monde est un théâtre. Lubitsch a retenu la leçon de Shakespeare. il fallait beaucoup de génie pour faire de Varsovie en flammes un décor de comédie. Le film est une satire féroce du fascisme, une réflexion sur les rapports qu'entretiennent les acteurs à la réalité, le couple et ses trahisons...
Posté par chaque homme à 23:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 décembre 2010

prison break, season1,3

Prison Break.le troisieme épisode de la saison 1, écouté dans sa version originale (les sous-titrages en anglais m'ont aidé , je l'avoue). Je regarde toujours les séries avec quelques années de retard sur leur première diffusion. Ce qui attire sur moi invariablement des remarques  de collègues où je sens poindre la commisération! Univers carcéral. La société américaine donne à voir sa pire violence: mutilation, exécution sauvage, peine de mort. Pourtant la caméra filme la prison avec une relative pudeur, parfois même... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 12:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 avril 2010

les Mots(5), premiers souvenirs de cinéma

Naxos. La très belle page des Mots où Jean-Paul Sartre se souvient de ses premières émotions cinématographiques. C'était au temps des films muets: "enfin je regardais l'écran, je découvrais une craie fluorescente, des paysages clignotants, rayés par des averses; il pleuvait toujours, même au gros soleil, même dans les appartements; parfois un astéroïde en flammes traversait le salon d'une baronne sans qu'elle parût s'en étonner. J'aimais cette pluie, cette inquiétude sans repos qui travaillait la muraille". Mon plus... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 février 2010

Voyage vers l'Allemagne, le jour d'après

Nous avons quitté Avranches à 6h15 ce matin. Pendant ces longs voyages en autocar, on ne peut éviter les films pour ados. Dans le genre, LOL m'a beaucoup irrité aujourd'hui. J'ai regardé avec un peu plus d'indulgence le jour d'après de Roland Emmerich(2004). Un film catastrophe simple, souvent bourrin, efficace cependant. Quand une ère glaciaire suprend la planète et gèle sur place toute une partie de l'humanité... Evidemment le bon scientifique n'est pas entendu par les méchants politiques, mais l'Amérique et l'amour sauvent le... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 22:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 août 2009

Ossessione (1)

J'ai vu aujourd'hui le film Ossesione de Luchino Visconti. C'est le premier long métrage du réalisateur qui adaptait ici, en 1942, le fameux roman de James Cain, le facteur sonne toujours deux fois. Un camion roule le long du Pô (?), sur une route sèche, nue et poussiéreuse. Visconti filme des campagnes pauvres de l'italie étrangères au fascisme et à la guerre. Avec une grande économie de moyens Visconti présente en quelques plans l'intrigue: un débardeur de Trieste, mécanicien au chômage et vagabond, arrive à une... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 19:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 août 2009

Whatever works

Après avoir bu un chocolat à la crême épaisse, au chalet de Balme, nous redescendons dans la vallée. De retour à Annecy, où il tombe quelques gouttes, je visite les librairies et achète un CD de Roxy Music. Nous dînons dans un nouveau restaurant de la rue Sainte Claire, puis nous allons voir le dernier Woody Allen. Whatever works m'a déçu. Le jeu de l'acteur principal ne m'a pas convaincu. J'ai trouvé ce film, malgré quelques répliques amusantes, beaucoup moins réussi que les précédents. Le discours à la superficie des choses... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 23:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 août 2009

The reader(1)

Dans une salle art et essai d'Annecy, j'ai vu hier l'adaptation cinématographique qu'a donnée Stephen Daldry du roman de Bernhard Schlink, "le lecteur" (der Vorleser). J'ai regretté tout au long de la séance que l'anglais remplaçât l'allemand, si indispensable pour raconter cette histoire. J'ai aimé toute la première partie du film, cette relation sensuelle et amoureuse difficile entre ce jeune garçon de 15 ans et cette mystérieuse employée des trams. Kate Winslet joue parfaitement le rôle de cette femme froide et... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juillet 2009

Répliques du Guépard

Je ne me lasse pas de me souvenir de dialogues du Guépard. Au jésuite, qui le suprend au bain, le prince déclare: "la nudité des corps est infiniment plus innocente que celle des âmes". "Un homme de mon âge peut s'imaginer qu'il est encore jeune jusqu'à ce qu'il s'aperçoit que sa fille est amoureuse. Alors l'âge lui tombe sur la tête comme une masse". L'amour? "Flamme pendant six mois, cendres pendant soixante ans".
Posté par chaque homme à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juillet 2009

Luchino Visconti, le Guépard(3)

En regardant le Guépard.... Les scènes de combat dans les rues m'ont paru un peu maladroites, elles rappellent que  les chemises  rouges de Garibaldi prirent Palerme en juin 1860, prélude à l'unité italienne... J'ai toujours trouvé que les couleurs du drapeau italien ne s'accordaient pas bien. Les scènes stupéfiantes donnant à voir un ordre social qui ne voulait pas mourir. La procession fort cocasse de la famille princière, les mines compassées de ces grands. L'Eglise catholique complice de ce conservatisme.... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 23:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]