28 juillet 2010

George Grosz, Pillars of the society

J'ai regardé avec tristesse le saisissant tableau de George Grosz, "Stützen der Gesellschaft". Quels étaient les piliers de la société de Weimar? Un premier bourgeois, nazi, sorte de reitre marmoréen dont le crâne libèrait le cheval noir de la guerre. Un deuxième bourgeois, conservateur, coiffé d'un pot de chambre. Un troisième bourgeois, socialiste rubicond et cocardier, dont la tête évidée laissait fumer les étrons. A l'arrière plan, un magistrat ou un pasteur donnait son aval au massacre mené par des... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 14:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

28 juillet 2010

Kirchner

A la Neue Nationalgalerie, devant les tableaux de Kirchner, je retrouve avec plaisir cette cette Freizügikeit(liberté d'esprit et audace) berlinoise. Beaucoup de femmes nues se baignant dans les lacs. Les traits féminins rapidement dessinés, mais incroyablement suggestifs. Une proximité des corps à la nature qui me touche beaucoup.
Posté par chaque homme à 12:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
27 juillet 2010

sixième de mes six tableaux de Berlin, Rembrandt

Si j' avais dû ne retenir qu'un tableau de la Gemälde Galerie, sans hésitation  j'aurais choisi ce visage du Christ par Rembrandt. J'ai beaucoup de mal à détailler ce que je ressens. Juste l' envie de confesser "mon Sauveur".
Posté par chaque homme à 11:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juillet 2010

cinquième de mes six tableaux de Berlin, Sint jans

Cette sélection de tableaux est évidemment subjective. Je ne prétends pas présenter les plus beaux, mais ceux qui m'ont le plus ému aujourd'hui. Le nom de l'artiste est impossible: Geertgen tot Sint Jans! La judée fantasmée par un peintre néerlandais. La steppe devient un aimable parc animalier, doucement vallonné. Les fûts des arbres s'élèvent avec beaucoup d'élégance. Des oiseaux prennent leur envol. Jean-Baptiste n'a pas les traits farouches qu'on lui prête d'ordinaire. J'observe un ermite placide perdu dans sa... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 11:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juillet 2010

quatrième de mes six tableaux de Berlin, Wouwerman

J'ai un faible pour les compositions hivernales flamandes et je reste un bon quart d'heure à rêver devant ce petit tableau de Philips Wouwerman, un élève de Frans Hals. La beauté de la mauvaise saison est si touchante ici. Quelques maisons au bord d'une rivière partiellement prise par les glaces. Des hommes ramènent des fagots, deux enfants jouent, un chien est attentif sur la berge. Derrière le frêle pont de bois, la bise agite les branches nues et blanchies d'un arbre. La teinte bleu gris du ciel est splendide. Un gros... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 11:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juillet 2010

troisième de mes six tableaux de Berlin, Cranach

J'ai d'abord cru qu'il s'agissait d' Adam et Eve. Le petit branchage de pudeur m'aura égaré. La méprise ne dure pas, j'ai devant les yeux Apollon et sa soeur Diane dans un tableau de Cranach. Elle attire le regard. Pourquoi une simple parure augmente-t-il le désir qu'on éprouve devant une femme nue? Assise sur le dos d'un cerf. Position improbable. Diane adolescente. La fraîcheur de son regard. L'érotisme du geste: elle replie sa jambe droite,  dans un mouvement troublant d'ouverture et de dicrète dissimulation. ... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 10:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 juillet 2010

deuxième de mes six tableaux de Berlin

Cette annonciation peinte en 1452 par Petrus Christus décorait un autel. Marie tourne délicatement les pages d'un livre. Le visage de la jeune femme est pensif, presque triste. Accueille-t-elle avec mélancolie l'annonce qui lui est faite ? L'ange délivre son message avec beaucoup de respect. Ses aîles ouvrent leurs longues pennes ocelées comme la voilure d'un papillon. Pour Origène, Marie n'a pas cru tout de suite à la promesse de l'ange. "Il s'est approché d'elle et a dit: 'n'aie plus peur, Marie. Tu as attiré la faveur... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 10:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
27 juillet 2010

Premier de mes six tableaux de Berlin, Albrecht Altdorfer

Albrecht Altdorfer a peint cette crucifixion sur un bois de tilleul vers 1526. C'est le ciel qui a attiré mon attention, cette éruption d'un ciel dramatique sur le bleu des montagnes et d'un lac alpin, ces nuées enflammées, ces nuages noirs, et surtout cet embrasement sinistre comme les ultimes feux d'une étoile épuisée... Les crucifiés sont bien jeunes, ils s'effondrent, petits embryons, petits hypocampes, sur leurs poteaux de torture. Le serviteur de Nicodème appuie une échelle sur la croix. Il a le mollet rond, la... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 10:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juillet 2010

Berliner grüner Kopf

Le Neues Museum présente une intéressante évolution du "portrait" dans l'art égyptien. Je reste longuement devant cette oeuvre appelée Berliner Grüner Kopf, datée de la XXX ème dynastie, vers 350 av JC. Nous ne savons presque rien de cet homme. Seul son crâne chauve l'identifie à un prêtre de l'ancienne religion égyptienne. Un regard superficiel sur l'art de l'ancienne Egypte donne l'illusion d'un art hiératique. Les artistes auraient reproduit siècle après siècle toujours les mêmes formes. Notre "tête... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 décembre 2009

L'Empire des Lumières

Quand je vis cette oeuvre à Venise, je tombai immédiatement sous son charme. Magritte peint deux séquences sur cette toile: un ciel lumineux où glissent des cumulus, une maison dans la nuit, entourée de grands arbres. Les deux scènes sont calmes. Pourtant leur superposition fait naître un sentiment d'étrangeté inquiétante. Comme si la réalité de notre monde était niée, comme si l'alternance du jour et de la nuit laissait place à une simultanéité menaçante. Je pense au prologue de saint Jean: la lumière vient dans les ténèbres et... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 14:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]