31 décembre 2009

Venise sous la pluie

"C'est après la pluie qu'il faut voir Venise" répétait Whistler. Pendant la pluie, lorsqu'elle tombe fine comme maintenant, ce n'est pas mal non plus. Tout est tiède, liquide, rassurant. Tendre Venise où des passants peu nombreux marchent sous des parapluies.
Posté par chaque homme à 11:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 décembre 2009

Venise, 1908

"Entre les cafés Quadri et Florian toute une société européenne vivait à Venise ses heures dernières... Les Seigneurs autrichiens descendaient à Venise en attendant le rut du cerf, avant de reprendre le chemin du nord vers leur douzaine de châteaux en Styrie ou au Tyrol; habillés en Jäger, chapeaux vert mousse, cape de Loden, ils laissaient un sillage de cuir de Russie, de magnolia des Borromées..." Paul Morand,Venises. Venise fut sous contrôle autrichien dans la première moitié du XIXème siècle. A la veille de la... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2009

Paul Morand, Venises.

Dans une librairie du Ghetto, j'ai acheté Venises de Paul Morand. J'en lis quelques pages dans le snack où nous nous sommes abrités ce midi. Je tombe sur ceci: "La vie est un travail lent, une opération à deux, le hasard et moi". Et les déterminismes cher Morand, ceux de l'hérédité, de la classe, sans oublier la trace de Dieu? Le style du livre accroche et je pourrais rester là, oublier la pluie qui tombe froide et drue sur Venise, à lire l'ouvrage jusqu'à sa dernière phrase.
Posté par chaque homme à 10:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 décembre 2009

Synagogues de Venise, Amos

Nous avons visité les cinq synagogues du Ghetto, guidés par une femme juive pour laquelle j'ai eu une sympathie immédiate malgré son caractère bien trempé et ses manières brusques. Dans les synagogues, je ne suis pas en terre inconnue. L'hébreu est là, ma chère Bible aussi, et surtout le nom de l'Eternel, YHWH! Le Réformé se retrouve dans les lignes simples et l'absence d'images pieuses des maisons de prière juives. Pourtant, les synagogues de Venise ont un style baroque, quelques images et des tabernacles qui ressemblent à des... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 23:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 décembre 2009

Le Ghetto

En cette fin de matinée du 2 novembre nous étions parvenus à pied au Ghetto de Venise. Il a déjà été question du ghetto dans ce blog, en juillet, à propos du livre de Daniel Mendelsohn. En arrivant dans ce premier ghetto-ou du moins nommé tel-de l'histoire de l'humanité, le mot prend un sens nouveau. En 1527 la loi ordonna aux Juifs de déménager dans le quartier de la fonderie du Cannaregio. Cruelle ironie: ghetto qui signifiait fusion allait pour des siècles désigner l'exclusion la plus cruelle. Le Ghetto, îlot au deux sens... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 22:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 décembre 2009

Venezia Calcio

L'équipe de football de la lagune connaît quelques difficultés et a été rachetée par un homme d'affaires iranien. Les Perses au secours de la Sérénissime. Voilà qui doit amuser Marco Polo outre tombe. L'unione Venezia Calcio a un jour gagné la coupe d'Italie. Elle joue aujourd'hui en série D. Aux kiosques du Cannaregio sont accrochées des photographies de l'équipe. Les joueurs sont beaux. Dans l'herbe grasse du football, la poussière des pistes d'athlétisme ou la boue du rugby sont sculptées tant de statues ...
Posté par chaque homme à 10:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

28 décembre 2009

Fable de Venise

Comme nous marchions vers le Ghetto, je n'oubliai pas Hugo Pratt et son célèbre épisode de Corto Maltese "Fable de Venise". Cette bande dessinée, peut-être la meilleure des aventures du marin maltais, nous introduisait dans la Venise ésotérique des loges maçoniques, des sectes, de la Kabbale. Corto  y cherchait un bijou, la clavicule de Salomon, dont on ne savait trop s'il existait ou non.La belle Hipazia  lui chuchotait: " Vous croyez à la magie? Ah Corto, la véritable magie, c'est l'amour et... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 14:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2009

Halb und kaum Erwachsener

"Proust rêve de jeune fille à Venise, Thomas Mann (qui n'était pas homosexuel) d'un jeune garçon". Plaisant paradoxe que souligne Philippe Sollers. En 1912 est publié der Tod in Venedig. A l'époque, l'homosexualité est universellement dénoncée comme un vice, et l'amour des jeunes gens toléré et même vanté dans certains milieux (Gide...). Aujourd'hui, l'homosexualité est très largement acceptée sauf dans certains cercles extrémistes, alors que l'amour des adolescent(e)s est assimilée à la pédophilie. La parution en... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 08:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 décembre 2009

Côté Cannaregio

Nous marchions cette matinée du 2 Novembre, dans le quartier Cannaregio de Venise. Je me disais qu'il était presque anachronique de se plaire dans ce coin de l'Europe quand seule comptait désormais l'Asie. Je regardais ce train arriver de Mestre. Sans doute, dans ces wagons, des gens qui venaient ici pour la première fois et qui ,malgré le temps gris, seraient dès les marches de la gare impressionés par la beauté de la cité. Ici les rues débouchent toujours dans l'eau quand elles ne sont pas elles-mêmes des voies d'eau...
Posté par chaque homme à 19:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 décembre 2009

sargschwarz lackierte Gondel

Cette remarque de Thomas Mann: par leur couleur noire laquée, leur intérieur capitoné, les gondoles vénitiennes évoquent de façon troublante des cercueils. Les passagers feraient à leur insu une sorte de traversée du Styx, répétition de leur dernier voyage, "letzte und schweigsame Fahrt". Les couples si nombreux à s'y embarquer pour leurs lunes de miel y noueraient des noces fatales avec la mort. La mort s' annonce dans les gondoles de Venise, mol et voluptueux abandon, "süsse Lässigkeit"...
Posté par chaque homme à 10:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]