teatroDans une librairie du Ghetto, j'ai acheté Venises de Paul Morand.

J'en lis quelques pages dans le snack où nous nous sommes abrités ce midi. Je tombe sur ceci: "La vie est un travail lent, une opération à deux, le hasard et moi". Et les déterminismes cher Morand, ceux de l'hérédité, de la classe, sans oublier la trace de Dieu?

Le style du livre accroche et je pourrais rester là, oublier la pluie qui tombe froide et drue sur Venise, à lire l'ouvrage jusqu'à sa dernière phrase.