Proust_contre_la_d_ch_anceCe petit livre est une merveille à donner à tous ceux que l'humanité désespère. Il est né dans un camp de concentration soviétique, Griazowietz. L'auteur, Joseph Czapski, un officier polonais, y donna des conférences en 1940-1941 pour ses codétenus. Des quinze mille hommes déportés, quatre cents survécurent. Les autres disparurent quelque part sous le cercle polaire et aux confins de la Sibérie.

Pourquoi lire et enseigner "la recherche" dans un camp de concentration?

Un défi à la bêtise triomphante

                               Un remède à l'angoisse et à l'abattement

                               Une stratégie de survie. La culture pour tenter de rester debout, de rester un homme.

"Je pensais alors avec émotion à Proust, dans sa chambre surchauffée aux murs de liège, qui serait bien étonné et touché de savoir que vingt-ans après sa mort des prisonniers polonais, après une journée entière passée dans la neige et le froid... écoutaient avec un intérêt intense l'histoire de la duchesse de Guermantes".