02 janvier 2013

De Luc à Platon

  Aujourd'hui dans Luc, les tentations du Christ: la première est liée à la faim (aux désirs vitaux), la deuxième est politique, la troisième est religieuse. Qui sait si cette dernière ne fut pas plus rude pour Jésus? Ce matin à l'hôpital. J'aime beaucoup le médecin chef qui me suit. Il me redonne courage.Cet après-midi, enterrement de Marie-Annick de Plélan, une femme généreuse dont la voix était associée dans mon enfance à des jeux dans une scierie aux abords de Brocéliande.Ce soir, comme je sens le chagrin se lever de... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 22:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 avril 2010

sentiments parents-enfants, Aristote

L'éthique à Nicomaque encore. Aristote comparant l'amour que se portent parents et enfants, affirme: -Les sentiments des parents vis à vis de leurs enfants sont plus puissants que ceux qu'éprouvent les fils et les filles vis à vis de leurs pères et mères car "le sentiment d'intime affinité qui unit l'être d'origine à celui qu'il a engendré est plus fort que le sentiment qui unit celui-ci à son auteur". -Des deux parents, ce sont les mères qui aiment le plus. Est-ce vrai? Toujours?
Posté par chaque homme à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 avril 2010

Amitié et esclavage, Aristote

Dans le train qui nous emmène vers irun, via Saragoza, Tudella de Navarre, Tafalla, j'ai poursuivi la lecture du long chapitre qu'Aristote consacre à l'amitié. Le philosophe rappelle une nouvelle fois sa définition de la condition servile dans une triste phrase: "l'esclave est en effet un outil animé et l'outil, un esclave sans âme". Il affirme dans un premier temps qu'il ne peut y avoir d'amitié entre un esclave et son maître car il n'y a rien de commun entre ces deux là. Puis Aristote se ravise et envisage une possible... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 14:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 avril 2010

le gars du Lycabette, l'amitié, Aristote

C'est peut-être notre dernière soirée à Athènes. Nous quittons Exarchia et escaladons le Lycabette. Un garçon assis en tailleur devant la chapelle orthodoxe relisait un cahier, vraisemblablement son journal de voyage car les pages étaient datées et commençaient ainsi: "Athen 15 th April ..." Il est resté très longtemps dans cette position, tournant lentement les pages, absorbé par son manuscrit. Un très grand calme émanait de son visage. Le jeune gars avait le torse poilu... Le diariste inconnu m'encourageait... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 18:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 avril 2010

Sur l'Acropole, l'amitié(3)

Nous nous promenons tranquillement sur l'Acropole de bon matin, avant la foule... Aristote évoque les amitiés accidentelles, celles que ne motivent que le plaisir (on l'observe souvent pendant la jeunesse, les compagnons de sorties...) ou l'intérêt ( les amitiés d'affaires...). "l'ami n'est pas aimé pour ce qu'il est, mais en tant qu'il procure soit un bien, soit du plaisir". Les amitiés de ce genre se dissolvent facilement... Les amitiés particulières ne sont pas des amitiés. L'amour grec non plus: "l'un tire son... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 11:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 avril 2010

Sur l'Acropole, l'amitié (2)

Aristote définit l'amitié comme une bienveillance mutuelle et vécue entre deux personnes. Il y a des amours secrets, il n'y a pas d'amitié secrète. Sur l'Acropole aujourd'hui, et grâce à Aristote, je peux répondre à cette question: pourquoi offrir ses voeux à ceux qu'on aime au début de l'année? Il s'agit d'exprimer ainsi le souci qu'on a d'eux! Un ami me disaitqu'il avait décidé cette année pour voir de n'envoyer aucune carte de voeux.  Résultat: Il n'en reçut que deux, dont... la nôtre par chance.
Posté par chaque homme à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 avril 2010

Sur l'Acropole ce dimanche, l'amitié (1)

Nous sommes montés à l'Acropole ce matin accompagnés d'un gros chien qui ne nous a lâchés que devant le Parthénon. Entrée gratuite au site aujourd'hui. Grand soleil et vent. Abrité derrière une pierre au Nord-Est de la colline sacrée, je lis l'Ethique à Nicomaque. Aristote aborde l'amitié dans la neuvième partie de son ouvrage par une observation qui sonne curieusement à nos oreilles:" A quoi sert une condition privilégiée (Le philosophe évoque les gens de pouvoir)  une fois soustraite la capacité de faire du bien,... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 09:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 avril 2010

gars du Lycabette, amitié, Aristote

C'est peut-être notre dernière soirée à Athènes. Nous quittons Exarchia et escaladons le Lycabette. Un garçon assis en tailleur devant la chapelle orthodoxe relisait un cahier, vraisemblablement son journal de voyage car les pages étaient datées et commençaient ainsi: "Athen 15 th April ..." Il est resté très longtemps dans cette position, tournant lentement les pages, absorbé par son manuscrit. Un très grand calme émanait de son visage. Le jeune gars avait le torse très poilu... Le diariste inconnu m'encourageait sans... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 18:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 avril 2010

Retour vers Athènes, le plaisir et Aristote

Le temps est moins beau qu'à l'aller. Des nuées douces estompent ce paysage d'îles et d'îlots. Une lumière louche donne à ces paysages marins une allure un peu fantomatique. Des oiseaux invisibles crient. L'air est devenu un peu frais. Nous ne resterons pas sur le pont. Assis dans mon fauteuil, je lis et somnole. J'ai repensé à cette idée du plaisir comme restauration de la nature. Voilà pourquoi une chose plaisante peut paraître désagréable dès que la nature est reconstituée. Ainsi les plaisirs de la table: le passage des plats... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 avril 2010

les plaisirs, obstacles à penser? Ethique à Nicomaque

La saison n'a pas commencé sur ce rivage de Naxos. Les plages sont vides, les volets des maisons fermés et un grand silence entoure les studios de location. Aristote.Les plaisirs sont-ils un obstacle à penser? Certes les préoccupations sensuelles peuvent détourner des études. Beaucoup d'étudiants le savent. Qui n'a jamais repoussé un travail universitaire pour faire la fête ? pour une opportunité amoureuse? Ou simplement par paresse, un autre plaisir...Mais je n'ai pas envie d'être moraliste. Le plaisir et l'intelligence... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 18:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]