15 septembre 2008

unions illégitimes

"On ne peut admettre des initiatives qui visent à bénir des unions illégitimes". Ainsi parle Joseph Ratzinger(pape Benoit XVI)  des couples divorcés remariés dans son discours adressé aux évêques de France, que j'ai lu in extenso. Je n'entends jamais cet homme ouvrir la bouche sans crainte... Quelle ignorance insondable de l'expérience humaine! Quel manque élémentaire de charité! quelle théologie simpliste et d'un fondamentalisme étroit!
Posté par chaque homme à 22:37 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

29 août 2008

Fin de vacances

J'interromps la chronique de ces vacances d'été. Il est temps de rentrer... Ces journées passées à Royan furent incroyablement lumineuses, pleines de santé, de sports, de belles lectures, de contemplation de la mer et des forêts. Les joies du corps et de l'esprit...
Posté par chaque homme à 13:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 août 2008

église de Vaux

J'ai fait une halte ce matin dans cette belle église de Saintonge et remercié l'Eternel pour ces magnifiques journées... Dans les églises, j'aime me recueillir seul, mais dès qu'il y a une assemblée, je ne prie plus. Dans les temples, j'aime prier au milieu de mes frères, mais aussitôt que j'y suis seul, ma prière s'éteint. Je viens de réaliser cette curieuse dissymétrie....
Posté par chaque homme à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 août 2008

la pointe Espagnole

La pointe Espagnole est sans doute une des plages les plus redoutables que je connaisse. Il suffit d'avoir de l'eau aux mollets pour que le danger guette. Le risque d'être balayé par ces vagues monstrueuses, emporté par ces courants. "Chaque homme" reste prudemment en retrait les mains croisées derrière le dos... "C'est toi qui maîtrises l'orgueil de la mer" Psaume 89:10.
Posté par chaque homme à 23:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 août 2008

Pertuis de Maumusson

Le pertuis de Maumusson, entre les côtes de l'Arvert et les rivages d'Oléron. La passe est difficile... Je ne suis pas un grand buveur de bière, mais lorsqu'il fait chaud et qu'on s'est bien dépensé comme aujourd'hui à vélo, la perpective d'une bonne mousse est une heureuse attente et la première gorgée un fameux plaisir  que d'autres ont mieux décrit que moi...
Posté par chaque homme à 22:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 août 2008

le déplacement du pinceau sur la toile

Arrivé à la pointe Espagnole, je tire de mon sac le pique-nique et ma Pléiade. Les lumières vives de ce midi me rendent particulièrement sensible à ce passage de La Bataille de Pharsale où l'écrivain décrit le déplacement d'un pinceau rouge sur une toile. La phrase de Claude Simon se déroule lentement et sans ponctuation. La trace sanglante derrière le pinceau fait naître chez l'auteur des images de cicatrice, de chair, d'organe sexuel. L'expression d'une souffrance interrompt cette page...
Posté par chaque homme à 23:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 août 2008

vélo en forêt de la Coubre.

Après la marche à pied hier, le vélo aujourd'hui à travers la forêt de la Coubre. Journée splendide, ensoleillée, chaude. Je me suis amusé à sprinter sur la piste cyclable entre la pointe Espagnole et le phare de la Coubre...
Posté par chaque homme à 22:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 août 2008

côte sauvage charentaise

J'ai passé de très heureux moments sur cette côte charentaise. Je l'ai réalisé sur le champ. Parfois la conscience est rétive à admettre le bonheur. Beaucoup de gens sont heureux sans le reconnaitre... J'ai couru 52 minutes tout nu, ce soir là, sur la grande plage naturiste. Joie simple de l'effort. La lumière, la douce brise qui venait de l'océan...
Posté par chaque homme à 23:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
26 août 2008

chemin de sable

Ces grands chemins de sable qui mènent aux plages de l'Atlantique, quelque part entre Oléron et Royan. On y marche difficilement...
Posté par chaque homme à 23:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 août 2008

football à Pharsale.

"Leurs silhouettes couraient et se poursuivaient". La Bataille de pharsale. Claude Simon décrit une équipe de football à la manière du peintre Nicolas de Stael. Même accentuation du mouvement. Même entrecroisement des maillots. Même bouquet de couleurs. L'écrivain allie la précision de l'observation des individus à l'impression que suscite le groupe...
Posté par chaque homme à 23:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]