27 juillet 2010

sixième de mes six tableaux de Berlin, Rembrandt

Si j' avais dû ne retenir qu'un tableau de la Gemälde Galerie, sans hésitation  j'aurais choisi ce visage du Christ par Rembrandt. J'ai beaucoup de mal à détailler ce que je ressens. Juste l' envie de confesser "mon Sauveur".
Posté par chaque homme à 11:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 juillet 2010

cinquième de mes six tableaux de Berlin, Sint jans

Cette sélection de tableaux est évidemment subjective. Je ne prétends pas présenter les plus beaux, mais ceux qui m'ont le plus ému aujourd'hui. Le nom de l'artiste est impossible: Geertgen tot Sint Jans! La judée fantasmée par un peintre néerlandais. La steppe devient un aimable parc animalier, doucement vallonné. Les fûts des arbres s'élèvent avec beaucoup d'élégance. Des oiseaux prennent leur envol. Jean-Baptiste n'a pas les traits farouches qu'on lui prête d'ordinaire. J'observe un ermite placide perdu dans sa... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 11:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juillet 2010

quatrième de mes six tableaux de Berlin, Wouwerman

J'ai un faible pour les compositions hivernales flamandes et je reste un bon quart d'heure à rêver devant ce petit tableau de Philips Wouwerman, un élève de Frans Hals. La beauté de la mauvaise saison est si touchante ici. Quelques maisons au bord d'une rivière partiellement prise par les glaces. Des hommes ramènent des fagots, deux enfants jouent, un chien est attentif sur la berge. Derrière le frêle pont de bois, la bise agite les branches nues et blanchies d'un arbre. La teinte bleu gris du ciel est splendide. Un gros... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 11:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juillet 2010

troisième de mes six tableaux de Berlin, Cranach

J'ai d'abord cru qu'il s'agissait d' Adam et Eve. Le petit branchage de pudeur m'aura égaré. La méprise ne dure pas, j'ai devant les yeux Apollon et sa soeur Diane dans un tableau de Cranach. Elle attire le regard. Pourquoi une simple parure augmente-t-il le désir qu'on éprouve devant une femme nue? Assise sur le dos d'un cerf. Position improbable. Diane adolescente. La fraîcheur de son regard. L'érotisme du geste: elle replie sa jambe droite,  dans un mouvement troublant d'ouverture et de dicrète dissimulation. ... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 10:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
27 juillet 2010

deuxième de mes six tableaux de Berlin

Cette annonciation peinte en 1452 par Petrus Christus décorait un autel. Marie tourne délicatement les pages d'un livre. Le visage de la jeune femme est pensif, presque triste. Accueille-t-elle avec mélancolie l'annonce qui lui est faite ? L'ange délivre son message avec beaucoup de respect. Ses aîles ouvrent leurs longues pennes ocelées comme la voilure d'un papillon. Pour Origène, Marie n'a pas cru tout de suite à la promesse de l'ange. "Il s'est approché d'elle et a dit: 'n'aie plus peur, Marie. Tu as attiré la faveur... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 10:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
27 juillet 2010

Premier de mes six tableaux de Berlin, Albrecht Altdorfer

Albrecht Altdorfer a peint cette crucifixion sur un bois de tilleul vers 1526. C'est le ciel qui a attiré mon attention, cette éruption d'un ciel dramatique sur le bleu des montagnes et d'un lac alpin, ces nuées enflammées, ces nuages noirs, et surtout cet embrasement sinistre comme les ultimes feux d'une étoile épuisée... Les crucifiés sont bien jeunes, ils s'effondrent, petits embryons, petits hypocampes, sur leurs poteaux de torture. Le serviteur de Nicodème appuie une échelle sur la croix. Il a le mollet rond, la... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 10:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 juillet 2010

Aller à la Gemälde Galerie

Je me suis réveillé ce matin, un peu avant 9 h 00. J'avais beaucoup rêvé, des images nocturnes que j'ai notées dans mon journal, qu'il m'est impossible de retranscrire ici, mais qui pourraient être des débuts de roman... J'ai lu un peu Berlin Alexanderplatz. Quand le petit Otto Lüders se décida de braquer la veuve de l'Elsasser, il trembla un peu. Le premier repas après la mort de son enfant. "Er zittert heftig, während er isst.."Il tremble très fort en mangeant. La femme pleure dans la pièce d'à côté, puis ils... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 09:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juillet 2010

Rathaus Schöneberg

Nos pas nous conduisent naturellement du parc Wilmersdorf au Rathaus Schöneberg. C'est devant cet hôtel de ville que le 26 juin 1963 Kennedy prononça son célèbre discours: ."..Two thousand years ago the proudest boast was “civis Romanus sum.” Today, in the world of freedom, the proudest boast is “Ich bin ein Berliner.” I appreciate my interpreter translating my German! There are many people in the world who really don’t understand, or say they don’t, what is the great issue between the free world and the... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 21:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juillet 2010

Wilmersdorf Park

A la tombée de la nuit, nous traversons le Wilmersdorf Park. Des jeunes grillent de la viande sur une pelouse Un asiatique court avec peine dans les allées. Un de ces footings laborieux de soir d'été. Le lanceur de javelot sculpté par Karl Möbius en 1921  a le bronze constellé comme le négatif d'une photographie.Il prend appui sur sa jambe droite et la contraction figée des muscles contraste avec le frémissement des feuillages. Le pied gauche se détache du sol et la cambrure légère et élancée du mollet me rappelle les... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 20:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juillet 2010

Hallenbad Wilmersdorf, vivre

En début de soirée, nous allons nager au Hallenbadwilmersdorf. Dans les vestiaires, nous croisons de grands gaillards qui reviennent nus des bassins, car le créneau horaire précédent notre arrivée était naturiste. Je nage 1100 mètres dans une ligne d'eau presque saturée de baigneurs. Cette demi-heure de natation nous fait le plus grand bien. J'ai un formidable apétit de vivre pendant ces vacances à Berlin: marcher, visiter, rencontrer. S'imprégner de tout comme un chat dans la nuit. Vivre. En me douchant, je pense à ce... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 19:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]