29 juillet 2009

de retour du cirque deTrémminis

Vers 17 h00, nous décidons de redescendre. Une heure à marcher précautionneusement sur ce pierrier ardent comme le grill de saint-laurent-je pense à la petite plaque de piété qui est près du lit de mon frère-. Dès que les passes délicates sont passées, il n'y a plus que cette joie pure, enfantine d'être là. Je lève les bras et crie mon bonheur. J'ai la chanson Friends des Beach boys en tête... un peu plus tard dans le sentier forestier, j'ai mal aux pieds. Je pense à la bière, au panaché, au monaco qui nous attendent dans un... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 23:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juillet 2009

La grotte de la Fétoure.

La grotte de la Fétoure s'ouvre à 2001 mètres. Muni d'une lampe de poche, j'entre dans la grotte. Je laisse la lumière s'épuiser. Je n'ai pas peur, moins impressionné qu'à certains moments dans la montée. Je murmure une prière puis j'écoute les petits bruits de sucions et de vols dans l'obscurité. ça vit! Je rallume la lampe en pompant un peu. Sous le mince faisceau de lumière, je vois  glisser de grosses limaces sur la paroi, et voler de frèles papillons bruns. Au retour à la lumière, je suis saisi encore une fois par la... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 23:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juillet 2009

dans le pierrier du grand casse

Nous reprenons notre course à travers le versant pierreux. Les randonneurs que nous croisons sont rares. De longs lacets nous élèvent toujours plus haut. Certains passages sont exposés. Le pierrier est plus ou moins stable. Quand on sent la roche s'égréner  comme des billes sous les pieds, les galets rouler et le sol se dérober, on se dit qu'on pourraît bien être entraîné dans une énorme glissade qui ne pardonnerait pas... La montée est de plus en plus lente sous un fort rayonnement. Les mouches nous laissent, mais restent... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 23:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juillet 2009

Cirque de Tréminis

Vers 177O mètres, la montagne s'ouvre sur le cirque de Tréminis. Après la forêt, l'irruption est soudaine: un beau pierrier en amphithéâtre sous la casse du Ferrand. Nous nous abritons sous un gros rocher. Je frappe du pied pour éloigner les serpents, j'ouvre ma pléïade et je lis un roi sans divertissement en levant de temps en temps les yeux sur la vallée... L'abri sent l'animal. Terrier de marmottes, de renard, de lynx? ...Les roches sont magnifiques. Je choisis une pierre que je ramènerai tout à l'heure...
Posté par chaque homme à 23:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juillet 2009

L'appel de la montagne.

Journée d'été: matin d'été, midi d'été, soir d'été. Le soleil nous chasse d'un trottoir à l'autre dans les rues de Mens, ce matin. Nous achetons une carte IGN et six litres d'eau minérale... Nous allons en voiture à Tréminis. Soleil brûlant qui nous rend nonchalants. De gros frelons volent autour de la fontaine, près de la chapelle Saint Serge. Hésitation. Irons-nous randonner? Pourtant la montagne appelle. Nous balançons entre deux itinéraires. Finalement, nous prenons  à pied une petite route qui nous conduit vers la... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juillet 2009

Courir en montagne

Courir en montagne est un exercice difficile, mais je me sens plein d'énergie aujourd'hui si bien que je cours vers le sommet voisin, une croupe herbeuse sans danger. Le souffle devient plus court, et avec lui, l'envie de se tasser, mais je me redresse et cours jusque là-haut. Au sommet (2037 mètres) je suis en sueur, le coeur battant. Je m'assois, heureux, attendant pour boire que les poumons se calment... Je regarde du côté du Rattier, que nous avons quitté tout à l'heure. Le retour fut long. Huit heures cinquante de... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 23:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 juillet 2009

Un roi sans divertissement(1)

J'ai tiré de mon sac le roman de Giono Un roi sans divertissement sur le sommet du Rattier, et j' en ai commencé la lecture avec un vif plaisir. Giono bavarde et ce bavardage m'enchante. Le roman s'ouvre sur la description d'un hêtre, au bord de la route d'Avers, près de la scierie de Frédéric. Un arbre "Apollon-citharède" qui porte une beauté parfaite, quand il suffit d'un rien, pour que, des hommes ou des arbres, la beauté soit imparfaite. Un arbre Apollon, car comme ce dieu, d'une beauté dangereuse, mortifère...
Posté par chaque homme à 23:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 juillet 2009

Le Rattier

Nous repartons vers le Rattier. Au bout de vingt minutes, il faut être prudent car l'arrête devient étroite. Le Rattier est une crête à 2474 mètres, dominée par la face nord-ouest de l'Obiou. L'effort et l'attention sont récompensés par une vue qui porte sur les Ecrins, la succession de lacs de la vallée du Drac, et au loin la cuvette grenobloise. Je reste longtemps à contempler, le sac cramponné à moi. Dans le ciel bleu volent des choucas en décrivant de grands cercles. Leurs cris se répercutent dans les parois.
Posté par chaque homme à 21:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juillet 2009

Col de l'aiguille

Passage délicat d'une faille. Je me retrouve à descendre sur le derrière un versant instable. Au col de l'aiguille(1966 mètres),nous déjeunons de saucisson, de fromage et d'un brugnon.
Posté par chaque homme à 20:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juillet 2009

En marche vers le Rattier.

Nous avons stationné la voiture, un peu au-dessus du hameau des Achards et suivi à pied une piste quasi interminable sous la chaleur, harcelés par de nombreuses mouches, lesquelles ne nous ont pas quittés jusqu'au sommet. Après le chalet de Bachillianne (1712 mètres), nous perdons la trace du sentier et nous nous débattons toujours contre des mouches agressives.
Posté par chaque homme à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]