17 octobre 2005

Les murs de barbelé de Mélilla

A Mélilla, enclave espagnole du Maroc, on a construit une troisième muraille, creusé un deuxième fossé pour empêcher les centaines de  jeunes hommes venus du Sénégal, du Mali, de Guinée et d'ailleurs de passer en Europe. Jusqu'à quelle hauteur faudra-t-il élever des murs de barbelés, combien d'orteils noirs se déchireront-ils dans ces escalades nocturnes, quelles traques dans les forêts marocaines endureront-ils, ces migrants pour que nous puissions dormir sur nos deux oreilles ? Politique répressive à court terme. Un rapport de... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 22:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 septembre 2005

drames

Encore de désolantes affaires de pédophilie mettant en cause des prêtres.Je sais bien que le mariage ne règlerait pas tout. Marc Dutrou était un père de famille et bien souvent les actes pédophiles sont en même temps des gestes incestueux.J'observe cependant que dans l'Eglise réformée, qui donne le choix aux pasteurs de vivre une relation  de couple, on évite beaucoup de ces drames. Dans les années passées, je n'ai le souvenir que d'une histoire de moeurs et encore il ne s'agissait pas proprement de pédophilie puisque la victime... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 septembre 2005

Dubaï et l'horreur libérale.

A la télévision ce soir, reportage sur Dubaï, un des Émirats du golfe persique. Ici, l'après pétrole se décline en tourisme et rage immobilère. Le plus haut hôtel du monde, le Burj el Arab , toise la tour Eiffel de quelques mètres. Des épis de sable et des îles  artificielles voient se construire  les villas pour riches. Artifice et laideur garantis ! 80% de la population sont des immigrés asiatiques auxquels les sociétés  qui les emploient, retirent les papiers dès leur arrivée pour les faire travailler jour et nuit... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 23:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
12 septembre 2005

le grand écart

L'actualité donne la sensation pénible de vivre un cauchemar éveillé. Le martyrologe noir se poursuit: des enfants noirs meurent de faim au Niger, des cadavres noirs flottent dans les eaux de la Nouvelle Orléans, d'autres sont carbonisés dans des immeubles parisiens. A l'opposé, ma vie semble incroyablement préservée: je suis en pleine forme, la tête remplie de désirs et de projets, aimant et aimé de mes proches, à l'abri des soucis d'argent, sensible à la beauté de ce monde et ayant foi en un autre monde plus merveilleux encore. Le... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 06:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]