Chamrousse_1Chamrousse_2Ce vendredi nous avons skié à Chamrousse.

Rarement j'avais vu un ciel aussi bleu, un bleu si profond qu'il semblait que des étoîles par milliers allaient venir s'y accrocher.

Partout autour de nous, le vaste panorama des Alpes, les grands murs du Vercors, les bizarres sommets que la succession des syncliaux et des anticlinaux a fait lever en Chartreuse, et surtout ces crêtes enneigées de l'Oisans, des Ecrins et de Belledonne.

J'étais très heureux d'être là, malgré mon ski qui fût de médiocre qualité.

Heureux de partager ces descentes avec Samuel et de s'échanger nos souvenirs de lecture sur les télésièges.

Pourtant ce paysage scintillant me jetait dans une inexprimable mélancolie. Les images vues sur internet le matin me revenaient. Le Japon connaissait, au moment où nous glissions sur ces pentes, une effroyable catastrophe.