25 juillet 2010

Potsdamer Platz(2)

Nous nous promenons dans le nouveau quartier Daimler-Benz, levons les yeux vers les façades aux angles pointus de Renzo Piano. Après avoir songé un moment  aller au cinéma, nous rentrons de bonne heure à Weissensee. Soirée tranquille passée devant la télévision, nous revoyons avec plaisir le film les tontons flingueurs sous-titré en allemand.
Posté par chaque homme à 20:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 juillet 2010

Potsdamer Platz

J'ai bu une bière à une des terrasses de la Potsdamer Platz. L'endroit demeura une friche pendant la guerre froide avant de devenir le plus grand chantier européen de la fin de siècle. L'architecte Helmut Jahn a dessiné les plans du Sony Center et recouvert la place d'un chapiteau ajouré de verre et d'acier. Vu de loin, le Sony Center a l'air d'un volcan urbain...
Posté par chaque homme à 18:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 juillet 2010

En allant vers Potsdamer Platz

Nous marchons vers la colonne de la Victoire, puis jusqu'aux étangs de Neuersee, traversons un Biergarten, et nous dirigeons vers Potsdamer Platz.
Posté par chaque homme à 17:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 juillet 2010

En nous promenant à Tiergarten

Nous reprenons notre promenade dans Tiergarten, qui fut une réserve de chasse jusqu'au XVII ème siècle. Des centaines de milliers d'arbres au coeur de la métropole. Il paraît que les animaux sauvages sont nombreux à revenir vivre dans Berlin. Sangliers et renards habitent en ville.
Posté par chaque homme à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 juillet 2010

Alfred Döblin, Berlin alexanderplatz(5)

"Ich bin Gegner des Fatums. Ich bin kein Grieche, ich bin Berliner." Berlin Alexanderplatz. Qui est le héros? Franz Biberkopf ou la ville de Berlin? Le roman de Berlinois qui se démènent quand le plan Dawes leur laisse si peu de choses. La tragédie d'un homme sorti de prison décidé à mener une vie honnête. Biberkopf n'est pas Bardamu. Le questionnement allemand du salut de Luther à Alfred Döblin...
Posté par chaque homme à 17:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 juillet 2010

Alfred Döblin, Berlin Alexanderplatz(4)

Allongé sur les pelouses du Tiergarten, je lis en allemand de nombreuses pages de Berlin Alexanderplatz. Je me perds un peu dans cet enchaînement de séquences berlinoises, dans cette superposition des voix, celles du narrateur, des personnages, des autres discours, ce grand collage d'allusions, de citations de la bible, d'oeuvres littéraires, de chansons populaires, de publicités... Certains passages se lisent facilement alors que d'autres demeurent obscurs. Heureusement, j'ai à portée de main la traduction française d'Olivier... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 16:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 juillet 2010

Tiergarten

La trame de Berlin est verte. Nous nous engagions cet après-midi dans le Tiergarten, l'équivalent prussien de Central Park. Comme si derrière la tour Eiffel ou Notre Dame, s'étendait une forêt, avec des clairières, des étangs, des Biergärten! Nous nous sommes reposés sur l'herbe d'une Liegenwiese. Devant nous faisait la sieste une femme que son gros chien réclamait pour jouer. Un garçon et une fille s'embrassaient avec passion sous un arbre voisin . Et à quelques mètres, un couple de gays très jeunes lisait tranquillement. Un... [Lire la suite]
Posté par chaque homme à 16:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 juillet 2010

Porte de Brandebourg

A la porte de Brandebourg, nous passons à l'ouest, selon une terminologie venue tout droit de la guerre froide. J'ai l'impression de me promener cet après-midi dans les pages d'un manuel d'histoire pour Terminales.
Posté par chaque homme à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 juillet 2010

Unter den Linden

Nous mangeons en début d'après-midi une Bratwurst accompagnée d'une salade de pommes de terre et d'un verre de Sprudelwasser. De l'île aux musées nous gagnons ensuite à pied l'avenue Unter den Linden au nom si charmant: "sous les tilleuls"! Nous remontons lentement l'avenue jusqu'à la porte de Brandeburg. Grand calme. Ambiance provinciale. Qui penserait  être au coeur d'une capitale mondiale? On croirait marcher sur un mail, quelque part dans une sous-préfecture de France...
Posté par chaque homme à 14:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 juillet 2010

Assyriens de Berlin, Amos

Ces bas-reliefs assyriens de Berlin rappellent les menaces d'Amos: "Ainsi parle le SEIGNEUR YAHVE: l'ennemi investira le pays, l'archer ne tiendra pas, le cavalier ne sauvera pas sa vie, et le plus brave d'entre les vaillants s'enfuira tout nu, ce jour là". Amos   2:14,15; 3,11 En 722 av JC, Salmanazar V prit Samarie, Sargon II s'attribua le mérite de l'opération et déporta les populations à Kalhu, sur le Habur et en Médie. Le royaume d'Israël fut alors réduit en province assyrienne.
Posté par chaque homme à 13:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]