23 janvier 2010

femmes puissantes, les prisonniers

Hervé m'écrivait ceci à propos des Trois femmes puissantes : Rudy Descas tourne dans ce paysage du sud de la France comme un rat dans une cage, et sa femme, elle aussi, est captive d'un pays et d'un homme qui ne tiennent pas leurs promesses. Je me suis souvenu des obstacles, le patron, la chaleur, sa mère, le désamour de sa femme, sa vie médiocre... Le talent de Marie Ndiaye est d'écrire ainsi le portrait en creux de la femme puissante puisque tout ce que fait Rudy le ramène sans cesse à elle.
Posté par chaque homme à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]