roi_LearLa scène de Shakespeare est le monde. A l'acte IV  du Roi Lear surgit une vision des falaises de Douvres. Le précipice marin. Les corbeaux et les freux qui planent à mi-hauteur de la paroi, la houle qui roule les galets innombrables.  Un vrai défi pour les metteurs en scène.

Shakespeare nous donne des images à profusion. "Ce n'est pas à la raison qu'il s'adresse mais à l'imagination et au coeur" a écrit Gide.

L'humour au détour d'un vers. Ainsi quand Goneril raille la virilité de son mari: "Marry, your manhood, mew". Ce qu'on pourrait traduire par: "Sainte Marie, ta virilité, miaouh". En place du feulement du tigre évoqué quelques lignes plus haut, le miaulement du chaton!

Certains vers sont obscurs. D'autres sont curieux à lire. C'est oublier que Shakespeare a écrit pour être joué...