nourritures_terrestresJe lis à Olympie Les nourritures terrestres.

"Familles, je vous hais". L'apostrophe célèbre a heurté évidemment, mais il faut la lire à l'intérieur de sa phrase: "familles, je vous hais! Foyers clos; portes refermées ; possessions jalouses du bonheur". Gide accuse plutôt la vie repliée sur soi, les vues étroites, un goût étriqué et bourgeois de l'existence....

Je pense à Gide au milieu de ce splendide site archéologique. Non seulement goûter ces instants de bonheur, mais les investir pleinement sans regret du passé sans souci de l'avenir. Si nous pouvions vivre vraiment l'instantané de nos jours, débarassés de tout, y compris  de ces efforts de pensée, alors probablement nous verrions Dieu à nos côtés. Mais nous portons en nous constamment trop de choses qui font écran...