gazDe retour d'une réunion publique avec des amis syndicalistes et de gauche à propos des projets de fusion EDF-Suez et de privatisation de GDF. Je ne veux pas voir Gaz de France s'évaporer dans cette manipulation...Par principe d'abord parce que les accès à l'energie comme à l'eau ne sont pas de simples offres marchandes mais des services qui doivent être partagés. Par sagesse car dans le contexte de la révolution énergétique, de l'instabilité géostratégique et de l'urgence écologique, il n'est pas bon de préférer à l'Etat les actionnaires qui (comment le leur reprocher?)  voient à court terme et d'abord leurs intérets. Par simple efficacité car-et je laisse la parole à Dominique Strauss-Kahn: "Ce projet est mauvais car la sécurité énergétique du pays n'est en rien renforcée. Le nouveau groupe ne serait pas un géant qui assurerait une domination du marché"...