Vendredi, première réunion de pré-campagne pour les législatives. J'aborde cette nouvelle échéance électorale avec plus de sérénité puisque je ne suis pas candidat cette fois. C'est une femme que nous les militants avons choisie ici. 114 communes forment notre circonscription, un territoire très étendu avec des communes très diverses. Tâche immense qui nous attend, difficile  car le département vote traditionnellement à droite,mais enthousiasmante: aller à la rencontre des 73500 citoyens inscrits, écouter, dialoguer, convaincre mais aussi ajuster un projet aux besoins contradictoires mais légitimes des habitants, en prenant plus en compte-sinon on ne serait pas de gauche- les plus défavorisés! Neuf mois à aller sur les marchés, rencontrer les associations, faire du porte à porte, tenir des réunions et des débats publics, coller des affiches, affronter le scepticisme des uns, l'opposition des autres... Dans ce combat politique qui est rude, garder cette valeur du respect y compris des adversaires de Droite et du Centre. Ségolène Royale défend avec raison cet idéal de la "République du respect".