conservat76_grandJe ne sais que penser de cette journée de la femme: alibi qui permet de passer le reste de l'année à conforter la trop fréquente domination masculine, ou moment important qui relance le  combat pour une égalité réelle ? Sans aller au delà de nos frontières, à emploi égal les femmes reçoivent un salaire de 10% inférieur à ceux de leurs homologues masculins. Une femme sur dix est battue par son mari ou son compagnon et nos assemblées politiques ressemblent  encore à des clubs masculins, où à tous les échelons, les hommes gardent jalousement leurs places. Quant à certaines Eglises et religions, l'idée d'ouvrir le sacerdoce aux femmes parait un blasphème en 2006. La journée des femmes, on peut donc y penser encore demain et après demain...